L’anniversaire

Voici un texte issu d’un petit jeu d’une « Team Ecriture » que j’ai rejoint tout récemment. Le principe était d’écrire un texte, contenant une liste de mots imposés. Chaque participant au jeu ayant proposé un mot. Vous pourrez trouver les mots imposés en gras et en couleur, et contenant des liens (mis à jour au fur et à mesure) vers les participations des autres joueurs. Bonne lecture !

Elle avait le geste maladroit de l’excitation… En pleine préparation du dessert pour le dîner de ce soir, elle fit tomber le boudoir dans le café, éclaboussant tout le plan de travail, et accessoirement son tablier.

Sous le coup de l’émotion, elle envoya valser le reste des biscuits, heureusement encore emballés, qu’elle s’empressera de ramasser pour terminer le dessert et le mettre au frais. Il lui fallait encore peler les pommes de terre pour la Piémontaise. Il lui restait encore un peu de temps avant que les premiers convives ne viennent sonner…

Il fallait que tout soit prêt, que tous soient arrivés avant son arrivée, elle avait passé le dernier nycthémère à jouer et rejouer cette scène dans sa tête.

Presque machinalement, elle jeta un coup d’œil au trottoir d’en face à travers les persiennes de la cuisine, et ne vit que le ballet des allées et venues de centaines d’inconnus.

« Ne t’inquiète pas, Fred ne va pas débarquer à l’improviste… »

Il lui restait encore à se préparer. Elle se dirigea vers la salle de bains et se posta devant la glace pour appliquer soigneusement sur le visage une couche de camouflage, pour tenter d’enjoliver ce visage qu’elle n’aimait que trop peu.

A peine terminé que le carillon de la porte d’entrée se mit à tintinnabuler. C’était Tom, le meilleur ami de Fred. Il avait été le premier à être mis dans la confidence de cette fête que Fred ne souhaitait pas.

« Tu es sur de vouloir le faire quand même ?
– Il dit qu’il n’en veut pas, mais qui ne rêve pas d’être entouré de ses amis pour son anniversaire ?
– Bah Fred justement, tu sais comme il est… Et puis comment tu vas préparer tout ça sans qu’il ne s’en rende compte ? Il sentira l’entourloupe !
– Ne t’inquiète pas, ça j’en fais mon affaire… »

Elle alla ouvrir la porte.

« Salut !
– Salut !
– Je suis le premier ? Tiens, j’ai apporté ça… »

Sophie prit la bouteille de vin et le cadeau et les posa sur la table, bien décorée pour l’occasion, entre nappe en couleurs, fleurs, paillettes et autres arabesques.

Alors qu’ils allaient s’installer dans les canapés, la sonnette se remit à tinter. C’était Augustina et Jérôme. Tom s’installa dans le canapé alors que Sophie ouvrit au couple.

« Holààà !
– Salut les amis, comment allez-vous ?
– Très bien, très très bien, on est pas les derniers ?
– Oh non vous inquiétez pas, il reste encore Romain et Elise… Perpétuellement en retard ! »

Elle les débarrassa à leur tour, et ils s’installèrent tous dans les canapés, autour de la table basse après avoir salué Tom qui attendait. Sophie commençait à servir l’apéritif.

Et commençait alors la discussion, d’abord pleine de banalités sur l’état de santé de chacun, savoir si tout allait bien, le travail, les vacances peut-être. Un peu d’actualité, de politique… Bien que ce dernier sujet soit souvent le démarrage de belles discordes, tant ils étaient différents.

Le paradoxe c’est que ce sont les altérités respectives de chacun qui avaient participé à l’éclosion de ce groupe d’amis. Bien que différents, ils étaient tous passionnés par ces débats sans fin autour d’un ou de nombreux verres, et surtout autour d’un bon repas. Et ce soir, en serait un de plus.

Romain et Elise finirent par arriver, « juste à temps » pensait Sophie, qui leur ouvrit la porte.

La conversation continuait, quelques verres s’enchainaient, quand Romain lança à l’assemblée :

« Bon, et avec tout ça on mange quand ? On est sûr au moins que Fred se montrera ? Nan parce que… »

Et c’est là que tout a commencé…

Sophie répondit « Qu’est-ce que tu veux dire par là Romain ?
– Rien, c’est juste que bon, le Fredo on le connait hein, on est jamais sûr de rien !
– Ca va les reproches ? On sait comment il est, et puis je lui ai dit que c’était important, en toute logique il ne devrait pas tarder.
– Oui justement on sait comment il est, c’est bien le problème. On ne peut jamais compter sur lui ! »

La boîte de Pandore était ouverte, en général on évitait ce genre de discussions en groupe. Jérôme renchérit :

« C’est vrai que lui-même ne peut pas se faire confiance. Ses projets en sont où, a-t-il ne serait-ce que le début de quelque chose, ou est-ce qu’il pointe toujours au Pôle Emploi ?
– Tu ne vas pas t’y mettre toi aussi ?
– Bah écoute, il donne jamais de nouvelles à personne, promet beaucoup mais ne réalise pas grand-chose, c’est vrai ou pas ?! On pourrait lui décerner la palme de l’inconstance !
– Nan, et puis c’est vrai que c’est pas le genre à reluire par sa disponibilité pour le groupe…
– Oui, ses passages sont toujours fougasse !
– Fugaces Augustina ! Fugaces !
– Oh ça va hein, tout le monde ne peut pas être parfaite comme toi ! »

La tension était palpable, Tom se gardait bien de faire la moindre réflexion, il savait comment était son meilleur ami, mais l’acceptait comme ça.

Dehors, la nuit tombait, il se faisait effectivement bien tard. Les constellations pointaient le bout de leur nez…

On frappa alors à la porte et un assourdissant silence se fit entendre… Frédéric ouvrit la porte et se posta devant elle, sans bouger, l’air plutôt grave…

« J’étais derrière la porte, et ayant entendu des voix je suis resté un peu à écouter… J’ai tout entendu… »

La sentence était tombée, la fête n’aura pas lieu ce soir…

Publicités

2 commentaires

  1. Heureusement il s’agit d’une fiction et tes amis ne pensent pas ceci de toi 🙂 Bel exercice joliment exécuté, vivement le prochain maintenant que tu es dans la team 🙂

Vous aussi, laissez quelques mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s